Quand le photo-bashing interroge sur la définition du digital painting

Le photo-bashing est une technique d’incrustation de photos ou morceaux de photos dans une œuvre numérique. Principalement utilisée dans le concept art et le digital design, qu’en est-il en peinture numérique ?

 Deux grandes approches

 Cette technique permet de texturer et suggérer plus de détails rapidement, ou permet simplement en début de process de trouver des idées, il s’agit de peindre par dessus.

Dans cette vidéo l’artiste incruste des détails d’herbes avec une photo, vers 7 minutes 25

Ici, incrustation aléatoire pour trouver l’inspiration

Le photobashing, l’hérésie du digital painting ?

Le débat survient surtout sur les plateformes de partage ou les concours: « si c’est photobashé, alors ce n’est pas du digital painting ». On peut en effet se poser la question, est-ce encore de la peinture si l’on utilise des morceaux de photos ? Certains brushs ne sont-ils pas une forme de photo-bashing ? Combien de nos brushs sont issus de photos ? Où se trouve la limite ?

C’est une problématique soulevée régulièrement quand on voit des peintures où le sentiment se résume par « ça fait plus photo que peinture ». Certains disent « l’artiste doit tout faire en partant de zero, sinon, ce n’est pas de la peinture ». C’est à la fois pour le rendu et l’approche que la question se pose. Quelques débats en anglais sur le digital art et la technique du photo bashing.

La peinture numérique doit-elle se définir par les techniques de la peinture traditionnelle ? Déjà beaucoup de limites ont été franchies en passant dans le numérique. Et si je vous disais que l’utilisation des calques est une hérésie ? Si je vous disais « Un vrai digital painter n’utilise qu’un seul calque, il ne bidouille pas, il peint ! »…

 Votre avis

 

Si vous êtes plutôt traditionnel, que pensez-vous de cette technique utilisée dans les deux vidéos ? Si vous êtes digital painter, quelle est la limite selon vous ?

Commentez et donnez votre avis.

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Quand le photo-bashing interroge sur la définition du digital painting

  1. Je suis artiste-peintre traditionnelle ET numérique. Pei importe l’outil, ce qui compte c’est le savoir faire et le talent.

  2. ça dépend du contexte de l’utilisation je crois, mais pour moi l’oeuvre parle de lui même, peu importe la technique… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s