Tutoriel – La perspective atmosphérique : gérer la saturation et la lumière dans vos landscapes

La perspective atmosphérique pour vos landscapes – technique au niveau de la saturation/valeur

La perspective et les lois qui la régissent sont très importantes si vous souhaitez produire une image réaliste. Il ne s’agit pas ici de décrire chacune de ces lois, que vous pourrez lire sur cette page : http://www.mattereal.com/matte-painting-partie-5-la-perspective/

, mais de s’intéresser uniquement à la perspective atmosphérique (aérienne ou chromatique), et surtout proposer une technique simple pour la gérer facilement durant votre painting.

La perspective atmosphérique c’est quoi ?

Merci wikipedia : La perspective atmosphérique est une technique principalement picturale qui consiste à marquer la profondeur de plans successifs en leur donnant progressivement (du proche au lointain) la couleur de l’atmosphère, du ciel.

Pour un petit historique, plusieurs sites :

http://www.ac-nice.fr/esterel/index.php/histoire-des-arts/65-la-perspective-une-invention-de-la-renaissance-italienne

http://www.academia.edu/2305798/La_perspective_aerienne_de_Leonard_de_Vinci_fr_

Note importante : en général, dans vos landscapes, vous reproduisez un paysage dont les caractéristiques sont proches de celles de la terre, donc une atmosphère terrestre, c’est-à-dire une couche gazeuse faite principalement de diazote et de dioxygène, sa densité selon l’altitude va changer les effets de lumière du soleil et les couleurs. Le ciel qui tire sur le bleu foncé en haute altitude, comparé au bleu clair en basse altitude. Encore une fois, je vous conseille de lire en détail quelques articles à première vue « chiantifiques » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Couleur_du_ciel) mais qui permettent de rendre crédible l’univers que vous peignez. Sur d’autres planètes, la composition de l’atmosphère est différente, par conséquent, les teintes et la densité de votre perspective chromatique devra être adaptée.

Technique pour gérer facilement la perspective atmosphérique via votre palette de couleurs ou votre affichage TSL

 Prenons d’abord quelques exemples sur http://www.kekaiart.com/personal.html:

http://www.kekaiart.com/uploads/5/4/7/6/5476798/5763546_orig.jpg

http://www.kekaiart.com/uploads/5/4/7/6/5476798/151154_orig.jpg

http://www.kekaiart.com/uploads/5/4/7/6/5476798/7778438_orig.jpg

http://www.kekaiart.com/uploads/5/4/7/6/5476798/4660766_orig.jpg

http://www.kekaiart.com/uploads/5/4/7/6/5476798/2221524_orig.JPG

Et ouvrez l’une de ces images sur photoshop, ou tout autre logiciel ayant une pipette, le carré chromatique ou l’affichage TSL. Il ne s’agit pas de traiter du style, de la composition, ni même du choix des couleurs, mais uniquement de la saturation et de la lumière. Si vous avez un peu oublié à quoi correspondent les teintes, la saturation et la lumière, rafraichissez-vous la mémoire car cela sera indispensable ensuite :

Palette chromatique

synthèse perspective chromatique

Premier constat :

En utilisant votre pipette sur le premier plan, on se rend compte qu’on se situe souvent en bas à droite du carré chromatique (ou sur l’affichage TSL, le curseur de la barre S tout à droite, et L tout à gauche) c’est-à-dire des teintes saturées (axe horizontal) et foncées (axe vertical). Constat visible sur la presque majorité des landscapes.

Deuxième constat :

Toujours avec la pipette, plus on s’éloigne du premier plan, plus on se situe en haut à gauche du carré chromatique (ou sur l’affichage TSL, le curseur de la barre S tout à gauche, et L tout à droite), c’est-à-dire des teintes désaturées et lumineuses. Constat encore visible sur la presque majorité des landscapes.

Pour résumer :

L’expérience montre (tapez Landscapes sur Google images) que sur la plupart des productions de landscapes, la tendance générale est à la mise en valeur du premier plan par l’utilisation de teintes saturées et foncées, tandis que les arrières plans donnent un sentiment d’espace et de grandeur par l’utilisation de teintes désaturées et à une forte luminosité correspondant à la reproduction de la perspective d’atmosphère.

Ce choix n’est pas une obligation, tout dépend du sujet que vous souhaitez mettre en valeur dans votre image, mais toujours est-il qu’en plus de reproduire une perspective d’atmosphère, l’utilisation d’un dégradé marqué permet un contraste très intéressant.

Donc, si vous débutez : essayez de toujours rester en bas à droite (avec quelques exceptions) de votre carré chromatique quand vous travaillez sur les premiers plans. Et de toujours rester en haut à gauche (avec de très très rares exceptions) pour faire vos arrières plans. Il s’agit d’y aller progressivement.

La vidéo de cet article:

Si vous souhaitez apporter un détail, commentez cet article 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s